ANEP | Association Nationale des Étudiants en Psychomotricité

Actualités

(Cette page n’est pas à jour)

Chronologie

  • Le 5 décembre dernier, nous étions plus de 3000 à défiler dans les rues de Paris afin de relancer les débats autour de la psychomotricité pour obtenir les études en 5 ans et le grade MASTER. Cette mobilisation historique a été un véritable succès grâce à la mobilisation massive des psychomotriciens étudiants et professionnels. C’est donc grâce à vous qu’aujourd’hui le processus de réforme est en route !
  • Suite à ce défilé, un rendez-vous avec les ministères de la Santé et de l’Enseignement Supérieur nous avait été promis.
  • Le 14 janvier dernier, l’ANEP a réaffirmé sa volonté de participer aux débats en envoyant aux syndicats une lettre signée de tous les Présidents des associations d’étudiants en psychomotricité de toutes la France. Cette lettre marque le retour des étudiants, absents depuis trop longtemps des débats, dans la construction de l’avenir de la psychomotricité.
  • Le 26 Janvier une réunion au cabinet du Ministre de la Santé a finalement eu lieu, l’ANEP était présente.
  • Le 3 février une autre réunion a eu lieu, mais cette fois-ci au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. L’ANEP y sera de nouveau présente pour représenter les étudiants.

 

La réingénierie

Ces derniers mois le collectif composé des syndicats professionnels (SNUP, FFP), des directeurs d’IFP (CEDIFP) et de l’ANEP ont travaillés sur le projet de réforme à apporter aux ministères.

Quel est ce projet concrètement ?

Concrètement, ce projet implique une réforme de l’enseignement en psychomotricité. Impliquant l’ajout d’enseignements sur la démarche de recherche, une mise à jour du contenu de l’enseignement à la lumière des dernières avancées théoriques. La demande d’un grade master, converti en crédits européens (ECTS).

La question de la sélection

Une des questions importantes est celle de la sélection à l’entrée qui va être amenée à changer. En effet pour le moment les étudiants semblent amenés à retourner à une sélection post-bac afin d’entrer en première année pour ensuite subir une sélection sur classement en fin de première année (la profession reste soumise à un quota d’admission). Ce pourquoi a été constitué suite au sondage sur le mode de sélection un groupe de travail sur la question.

Ce groupe de travail est constitué d’une cinquantaine d’étudiants à travers la France. Il s’est penché sur les avantages et désavantages liés aux différents modes de sélection afin d’apporter une critique constructive au collectif. C’est donc un grand merci que l’ANEP adresse à tous les étudiants qui ont de près ou de loin participé à cette étude et ce groupe de travail, pour avoir exprimé leur volonté d’être acteurs de leur formation et de l’avenir de leur profession.

L’avenir du processus

Est prévu prochainement un rendez-vous avec le ministère de la santé et de l’enseignement supérieur afin d’apporter le fruit des différentes réflexions (collectif, groupes de travail) aux représentants de l’état afin d’aboutir au plus vite à une réforme de la profession de psychomotricien.

Si vous êtes intéressés par le travail de réflexion mené par l’ANEP avec les étudiants n’hésitez pas à envoyer un mail au VP Enseignement Supérieur et Recherche de l’ANEP à vp-ministere@anep-asso.fr

Laisser un commentaire