Où travailler à l’étranger avec un DE de psychomotricité?

Avec un DE en psychomotricité, comment puis-je m’expatrier et travailler à l’étranger? Où puis-je aller et dans quelles conditions?

 

Voici quelques éléments de réponse :

Être volontaire ou bénévole :

Tu peux partir à l’étranger dans un contexte de bénévole (non payé) ou de volontaire (payé).

Dans ce cas, fais bien attention aux objectifs que tu devras remplir une fois sur place, pour être sûr que la mission te convient et que tu pourras pratiquer la psychomotricité comme tu le souhaites!

Pour cela il te suffit de te rapprocher des associations solidaires qu’on a déjà évoqué dans les articles précédents 🙂 !

 

Partir en tant que professionnel :

La première chose à faire c’est savoir si oui ou non le métier de psychomotricien existe.

Tu peux te renseigner sur ces sites :

EFP : https://psychomot.org

OIPR : http://www.psychomotricite.com
Psychomot à l’international : http://psychomotricite-internationale.com

 

Si le métier existe :

Il faut te renseigner auprès du pays pour savoir dans quelles modalités tu peux exercer la psychomotricité avec ton DE français (passer une équivalence, faire un stage, valider des acquis de compétences, …).

 

Si le métier n’existe pas, tu peux travailler :

  • en tant qu’auto-entrepreneur ou libéral : la reconnaissance statutaire varie selon le pays (tu peux être reconnu, comme professionnel paramédical ou bien comme une entreprise…). Il te faudra alors un visa de travail en règle en fonction du pays. Le travail en tant que psychomot dépendra du réseau déjà en place, mais généralement il ne sera possible qu’avec une population francophone.
  • dans les centres médicaux internationaux : Il te faudra également un visa de travail en adéquation avec la législation du pays. Le travail sera surtout avec la population francophone. Il en existe à Hong-Kong, Singapour, …

 

Partir en tant qu’étudiant :

  • Erasmus :

La pitié-Salpêtrière et l’ISRP Paris et Marseille proposent aux étudiants de partir en Erasmus pendant leurs études.

  • Stage complémentaire ou validant / Stage non validant :

http://psychomotricite-internationale.com

Sur ce site, tu pourras trouver des informations concernants les stages qu’il est possible de faire pendant tes études. Renseigne toi auprès de ton IFP pour savoir lesquels peuvent être validants et lesquels ne le sont pas!

ATTENTION : tu as la possibilité de demander un stage jusqu’à 3 mois après l’obtention du DE !

De plus les lettres de motivation et les CV dépendent du pays : il faut te renseigner avant sur internet pour comment faire en fonction du pays où tu veux aller.

 

Faire un master :

Le MIP : (Master International en Psychomotricité)

Pendant le MIP (ISRP Paris), il est possible de faire 6 mois de stage en Amérique Latine ou en Europe avec une aide pour la recherche de la part de l’OIPR.

OIPR : http://www.psychomotricite.com

Le MIP donne accès au grade et au niveau MASTER, ce qui ouvre la porte à la recherche par la suite!

La première année peut se faire :

  • En formation initiale : c’est à dire que la première année se fait en même temps que le DE en psychomotricité
  • Hors formation initiale : en tant que psychomot professionnel

Au programme : phénoménologie, sociologie, psychologie, méthodologie scientifique, psychomotricité et sciences de la médecine

Un mémoire est à réaliser à fin du master, entre 50 et 80 pages.

Le MIP donne le statut pour enseigner, permet de réaliser plus facilement des missions à l’étranger et permet de devenir attaché de recherche clinique.

 

Le master en santé :

Plusieurs options sont possibles : expertise gérontologique, recherche clinique, coordinations de soins,…

Un stage de recherche à l’étranger peut être réalisé pendant ce master également.

Possibilité d’avoir des aides financières de la part du CROUS pour t’aider dans la réalisation de ton projet.

Et voilà quelques réponses pour t’expatrier à l’étranger !

Si tu as des questions ou si tu veux des informations plus spécifiques à un pays, n’hésite pas à me contacter par email : vp-ri+si@anep-asso.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire