WESS 2018

Il était une fois, un weekend du 27 et 28 janvier 2018 dans une ville normande appelée Rouen, un événement rassemblant différentes filières de Santé : le Week-End Santé et Solidarité (WESS) a permis de rassembler 10 filières de santé différentes. Il s’organisait en 5 parcours de formation différents que sont le parcours Associatif Général, le parcours Solidarité internationale, le parcours Santé Publique, le parcours Santé Globale et Réflexions Ethiques et le parcours Interpro.

Chaque parcours avait un objectif général.

Le parcours associatif avait pour objectif de former sur le fonctionnement d’une association, les différents postes d’un bureau, des problématiques que l’on peut rencontrer au sein d’un mandat et comment les gérer.

Le parcours Solidarité Internationale avait pour but de découvrir ce qu’est la solidarité internationale, de former à créer un projet solidaire avec des mises en situations.

Le parcours Santé Publique permettait de découvrir des associations comme Hôpital des Nounours, Défit Sang Limite, mais informait également sur les projets de santé publique et comment en créer un.

Le parcours Santé Globale et Réflexions éthiques permettait de se former, de débattre sur des questions comme la sexualité et le handicap, les relations avec les patients ou encore des réflexions sur des lois sur l’éthique.

Le parcours Interpro permettait de découvrir Nez pour Sourire, les relations entre les différentes filières de santé ou encore le bien-être étudiant.

L’ANEP était présente pendant ce weekend afin de représenter les étudiants en psychomotricité et faire connaitre également les études et la profession de psychomotrien.

Nous avons pu assister à la formation Sexualité et Handicap avec cette question : pour ou contre la l’accompagnement sexuelle des personnes en situation de handicap. Plusieurs questions se sont posées, cette formation sous forme de débat dynamique a permis à chacun de s’exprimer sur le sujet s’il le souhaitait et ainsi soumettre ses arguments pour ou contre le sujet. Et vous alors ? Posez-vous la question c’est très intéressant !!!

Lors de la formation sur les relations soignant-soigné, nous avons pu interagir entre nous pour savoir ce qu’on peut mettre derrière ces trois mots. A quoi cela nous fait penser, quel rôle a le soigné ? le soignant ? et qu’est-ce que la relation entre ces deux acteurs ? comment faire interagir ces trois termes pour nous, et selon notre métier ?

La troisième formation était sur la PMA et la GPA : quelles évolutions dans la loi de bioéthique ? Après un petit historique sur les lois de la bioéthique, une discussion a pu être mise en place sur l’éthique autour de la grossesse pour autrui et de la procréation médicalement assistée, notamment concernant le rôle de la médecine, pour qui et pourquoi autoriser ces pratiques médicales…

La dernière formation du samedi était un débat forcé sur la discrimination positive. Divisés en deux groupes, il fallait trouver des arguments POUR pour un groupe et CONTRE pour l’autre groupe. La difficulté d’un débat forcé est de convaincre les autres avec ses arguments même si on n’est pas d’accord avec ce que l’on dit. Et vous… Qu’est ce que pensez-vous de la discrimination positive ? difficile de prendre une position n’est-ce pas ?

Après la diffusion d’un film et d’un débat qui a suivi sur la représentation du soin et de la maladie dans le cinéma, et d’une soirée tous ensemble ; le dimanche matin la formation sur les généralités sur l’interprofessionnalité s’est déroulée. Lors de cette formation nous avons pu dire ce que l’on pensait de chaque corps de métier présent (pharmacie, médecine, ergothérapie, dentaire, psychomotricité et orthophonie). Plusieurs préjugés ont été relevés pour qu’ensuite un étudiant de cette filière puisse parler de son futur métier, dire ce qu’il en pensait, comment il le voyait… avec ces informations, la différence entre la pluridisciplinarité, l’interdisciplinarité et la transdisciplinarité a été évoqué, ainsi que le problème de la mise en place de chacun de ces principes.

La dernière formation du weekend a été la réflexion sur la place du patient dans la formation des soignants. Comment intégrer le patient dans la confiance en soi, l’annonce d’une mauvaise nouvelle, la mise en place d’un tutorat… grâce à l’expérience de certains ou la formation d’autres, des échanges ont pu se faire et apporter de nouvelles idées qui peuvent être à intégrer dans différentes universités ou formations.

Le weekend s’est terminé par la présentation de différentes fédérations de filières ainsi que leur projet phare sur la santé et la solidarité. L’ANEP a choisi de parler du WEPI (Week-End de la Psychomotricité à l’International), de ses objectifs, des intervenants, des formations et des participants.

Ce week-end permet de rencontrer plusieurs étudiants de différentes formations, avec des points de vue divergents mais qui finissent par se croiser. C’est un week-end qu’il faut faire si vous êtes intéressés par la santé, la solidarité, l’associatif, les relations à l’autre, la découverte de l’autre…

Bref, merci à l’organisation pour ce week-end si enrichissant et pour nous avoir donné la possibilité de faire connaitre et reconnaitre la psychomotricité ainsi que l’ANEP à d’autres futurs professionnels de santé.

Alors, à l’année prochaine ?!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire